La naissance de l’ostéopathie

Taille Police » + Grand | + Petit


Le docteur Andrew Taylor STILL nait en Virginie en août 1828 ; il est le fils d’un pasteur de confession méthodiste[i] qui exerce la médecine et l’agriculture.

Dès son plus jeune âge, Andrew Taylor STILL assiste son père dans l’exercice de la médecine et devient naturellement médecin par la suite.

 

Il se marie avec Mary Margaret VAUGHAN en 1849, avec laquelle il aura 5 enfants dont 2 décèdent peu après la naissance. Sa femme décède en 1859, 1 mois après le dernier accouchement.

Veuf, avec 3 enfants, il se remarie en 1860 et a 4 enfants avec sa nouvelle femme.

 

La guerre de Sécession éclate (1861  -1865), et STILL s’engage dans l’armée. Cela confirme les doutes qu’il a sur la médecine de cette époque. En effet, il constate que les hommes meurent plus d’infections et de maladies que suite à des blessures de guerre.

 

En 1864, une épidémie de méningite sévit dans le Kansas, elle emporte trois de ses enfants. Terriblement affecté et profondément convaincu que la thérapeutique de son temps est souvent inefficace, et même plus dangereuse que la maladie qu’elle est censée traiter, STILL oriente sa vie de médecin vers ce qu’il appelle une « nouvelle voie ».
C’est dans l’école de médecine et de chirurgie de Kansas City, Missouri, que STILL vient faire ses études dans les années 1860. Il acquiert ainsi une formation complète sur la médecine et la chirurgie de son époque.
STILL développe sa palpation à l’extrême. Grâce à sa formation de chirurgien et à ses nombreuses années passées à disséquer, il acquiert une connaissance très précise de l’anatomie.

 

Au bout de 10 années de recherches et de nombreux succès médicaux sur la dysenterie, l’asthme etc.,  en 1874 il décide de créer son courant médical : L’OSTEOPATHIE (du grec «os » et de pathos «venant de »).

STILL continue à soigner ses patients avec des manipulations et des ajustements vertébraux ; en 1875 il s’installe comme magnétiseur à Kirksville.

Après quelques 10 à 15 années de pratique sa popularité grandit et les médecins commencent à pâtir de son exercice. Ils essayaient de le condamner pour pratique de la médecine sans licence mais sans succès. L’approche mécanique de STILL, qui regarde le corps entier comme un système de parties intimement reliées et coordonnées, et sa foi dans les pouvoirs de guérison de la nature ont de plus en plus de signification pour les gens.

 

En 1892, STILL créée l’American School Of Osteopathy, qui se développe progressivement.

De nombreux patients viennent se faire soigner à la Clinique de l’école, et des étrangers viennent y suivre les cours.

Au fur et à mesure du développement de l’ostéopathie, 2 grands courants vont apparaitre :

-          Ceux qui sont opposés à l’utilisation des médicaments, les conservateurs

-          Ceux qui souhaitent tenir compte des progrès médicaux de l’époque, les modernes.

 

En 1914, STILL a un accident vasculaire cérébral à la suite duquel il ne recouvre pas complètement la parole. Dès lors sa santé se dégrade. Il meurt le 12 décembre 1917.

 

L’ostéopathie continue d’évoluer grâce à certains de ses élèves, notamment William Garner SUTHERLAND pour l’ostéopathie crânienne.

 


[i] Le méthodisme, est une doctrine d’une église évangélique protestante, dont le concept se caractérise par une quête incessante vers la perfection et par un intérêt actif pour le bien être social et la moralité publique. Dans ce but, il préconisait l’exercice physique, la propreté, le repos, et rejetait l’emploi des drogues et des médicaments de l’époque

Written by

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam libero diam, elementum eget porttitor at, tincidunt at nulla.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Message